Rechercher

Notre microbiote cutané est à fleur de peau !

Par Céline Champigny

Présidente et Fondatrice de Corpa Flora


Plus on avance dans ce domaine plus on découvre que l’infiniment petit a une répercussion infiniment grande sur notre santé générale mais aussi la santé du plus grand organe de notre corps, LA PEAU.



On nous parle de microbiome, de microbiote et de flore cutanée depuis quelques années et quel sujet passionant pour moi qui a travaillé plus de 20 ans avec des joueurs invisibles à l’œil nu comme l’ADN, l’ARN et certains micro-organismes très utiles à mes travaux.


Voici mon premier blogue d’une série ou je vais vulgariser ce monde invisible qui est le microbiote cutané en relation avec le monde des cosmétiques.


Chaque personne est recouverte de plus de 100 milliards de micro-organismes qui sont disposés de façon unique comme notre propre carte d'identité. On pourrait comparer notre corps à une planète et les différentes parties de corps des continents avec un microbiote qui leur est propre.


Tout d’abord, qu’est-ce que la barrière hydrolipidique?


La barrière hydrolipidique de notre peau est une pellicule invisible qui recouvre la totalité de la surface de notre peau (couche cornée – la couche la plus superficielle de l’épiderme) et est constitué en gros de DEUX phases, une phase aqueuse composée d’eau et de sueur et une phase huileuse composée de sébum et de lipides cellulaires qui empêchent la peau de perdre son eau mais aussi de former une barrière contre des substances étrangères. CES DEUX PHASES permettent de déterminer votre type de peau. Une forte concentration de la phase huileuse donne une peau grasse, alors qu’une faible quantité de la phase huileuse entraine une peau sèche. On y retrouve également un écosystème invisible, notre microbiote cutané composé de bactéries, virus, levures, champignons etc.

Notre film hydrolipidique en gros assure l’équilibre de notre microbiote cutané car ces petits microbes aiment l’eau et le gras et travaillent à nous protéger contre les invasions de micro-organismes indésirables, leur relation amicale avec notre film hydrolipidique est très importante pour la santé notre peau.


Comment savoir si notre barrière hydrolipidique est endommagé ? On observe de la sécheresse cutanée et celà ouvre la porte à l’eczéma, aux rougeurs, à l’acné et autres conditions inflammatoires.


Tout d’abord, à quoi nous servent de manière générale ces micro-organismes qui résident à la surface et à l’intérieur de notre peau ?


RÔLE DE DÉFENSE


Ils sont nos guerriers de « première ligne » qui se battent contre l’invasion de micro-organismes moins bienveillants qui pourraient se fixer sur notre peau.


RÔLE DE SECONDE PEAU


Ils servent de barrière physique avec le film hydrolipidique de la peau afin d’empêcher les substances irritantes ou allergènes d’atteindre la peau.


RÔLE DE RÉGULATEUR DU SYSTÈME IMMUNITAIRE


Lorsque la peau réagit, ils communiquent avec notre système immunitaire cutané afin d’atténuer les inflammations.


RÔLE DE RÉGULATION DE L’ACIDITÉ (pH) DE NOTRE PEAU


Ils vivent en harmonie sur notre peau quand celle-ci possède un pH légèrement acide d’environ 5,5 qui empêche le développement anarchique de certains micro-organismes. Dans cet environnement, tous les micro-organismes de notre microbiote survivent en équilibre et dans des circonstances normales les espèces ne se détruisent pas entre elles.

Par exemple, la bactérie staphylocoque aureus a besoin d’un pH plus élevé (moins acide) pour se développer sur la peau.


DES FORMULES BIENVEILLANTES

Il est à noter que les huiles faciales et nos sérums avec acide hyaluronique sont des complices de la santé de notre flore cutanée. Ils aident à reconstituer les lipides perdus par le nettoyage mais aussi par l’effet du vieilissement caractérisé par une réduction de la sécrétion de sébum (nos petites huiles naturelles) ce qui aide à conserver l’équilibre si précieux dont notre microbiote cutané a besoin.


Que se passe-t-il depuis le dernier siècle pour que notre microbiote en arrache autant ?


SERIONS-NOUS TROP PROPRE ?


Notre peau n’est pas suffisamment équipée pour faire face à des douches, des bains chauds tous les jours et parfois même 2 fois/jour, à de l’eau chlorée, l’abus de peeling chimique très agressif, l’exposition aux rayons UV, la surutilisation de produits parfumés, les traitements antibiotiques fréquents et certains cosmétiques qui contiennent beaucoup trop d’ingrédients et plusieurs conservateurs dont certains à large spectre nuisibles à notre microbiote cutané car ces conservateurs ne font pas la différence entre les bonnes ou les mauvaises bactéries.


Certaines formules lavantes trop agressives nous dépouillent radicalement de nos petites huiles naturelles ce qui souvent entraîne des rougeurs, de la sécheresse et notre peau devient de plus en plus sensible ce qui ouvre la porte à l’inflammation et le déséquilibre de notre microbiote.


Dans un prochain blogue, je parlerai de manière plus détaillée de ce phénomène concernant les conservateurs dans les produits cosmétiques car chez Corpa Flora, nos sérums aqueux (qui contiennent de l’eau) sont préservés avec des ferments naturels qui ne contiennent pas de bactéries actives comme le filtrat de ferment de racine de radis par leuconostoque que nous utilisons dans nos antidotes HB5 et H3 et notre ferment de lactobacillus qui est dans la formule Antidote H+. Nos huiles faciales ne contiennent aucun conservateur et DIEU MERCI !


C’EST L’ACCUMULATION DES AGRESSIONS QUI NUIT À L’ÉQUILIBRE DE NOTRE MICROBIOTE CUTANÉE…


ASTUCES CORPA FLORA

L’utilisation d’huiles corporelles ou de baumes est souvent nécessaire après le bain ou la douche afin de relipider et sceller l’hydratation de la peau afin de favoriser la santé de la microbiote cutané.


Durant la saison froide qui s’en vient, essayez de prendre votre douche qu’un soir sur deux ou même sur trois et de ne laver que les parties plus intimes du corps tous les jours à l’aide d’une débarbouillette et en utilisant une formule lavante très douce, vous verrez les bienfaits sur votre peau.


DURANT LA MÉNOPAUSE ou pour les peaux très sèches

Il est judicieux que de nettoyer son visage que le soir avec notre huile nettoyante et démaquillante et nettoyer son visage qu’à l’eau fraiche presque froide le matin.


IL EST NÉCESSAIRE DE BICHONNER NOTRE PEAU ET CES BACTÉRIES AVEC BIENVEILLANCE !


Les huiles nettoyantes Corpa Flora constituent la meilleure étape de protection pour tous les types de peaux et conditions cutanées. Après le nettoyage, votre peau ne tiraille pas, mais est parfaitement propre et sans aucun résidu gras.


Sources



1. https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-512/Le-microbiote-cutane-le-poids-lourd-sort-de-l-ombre


2. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24583611/


3. Le microbiote cutané par Anne Goetz (18-11-2016)


4. Front. Immunol., 17 December 2019 | https://doi.org/10.3389/fimmu.2019.02950


5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7998121/